logo site
L’Essaillon
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

L’agenda de l’année 1923 – Bernard MARCEL
Article mis en ligne le 13 décembre 2018
dernière modification le 28 juillet 2018

par BERNARD Marcel

onzième partie – du 29 août au 10 septembre

Période de travail intense : le jardinage, le moulin qui tourne tous les jours. Forcément les visites à Séderon sont rares, les dimanches ressemblent à des jours de semaine. Le « monsieur » Larmagnat (Paul François Emile), cité dans l’agenda le 5 août, c’était le brigadier des Eaux et forêts – son épouse, Magnus Rosine Marguerite Charlotte, était épicière. Leur fille, Augustine Paulette Marguerite, née en Algérie à Batna, se mariera le 10 avril 1928 à Séderon avec Jean (Marcelin Albert).

Mercredi 29 août
Le matin : Louis Touche me paye 8 œufs à 3fs50 la douzaine (soit 2fs 30c) et Lambert de Lachau me paye un litre de vin rouge (2fs).
Je paye un billet à ordre de 90fs, et 120fs avec les intérêts depuis 1912 à doux Joseph de Vers.
Le soir : je vais aider à Emmanuel pour finir de venter son blé
Recettes : 4fs 30cent
Dépenses 120 francs

[C’est l’ami de régiment Gaufrès (peut-être ont-ils été compagnons de tranchée durant la Guerre), qui fournit le vin au Lilet. Vin du Gard, de Vergèze, que semble apprécier les gens du coin. Ce litre fait-il partie de la douzaine de bouteilles bouchées et cachetées par les gendarmes le 31 juillet ?]

Jeudi 30 août
Le matin : Emmanuel me vient chercher mes gerbes pour les fouler sur son aire
Le soir : Nous finissons de fouler mon blé et nous le ventons, Mr Chastel nous ayant un peu aidé. J’en ai environ de vingt-deux doubles décalitres du poids total de trois cent quarante kilos soit 15k 400 g. le double

Vendredi 31 août
Le matin : Je fais moudre 30 k de blé pour Henri Bruis de Villefranche-La Sagne qui me paie la mouture (1f.20) ensuite j’en fais encore moudre 252 k pour Roux Fernand de Lacroze
Recettes : 1f 20

Samedi 1er septembre
Le matin : A la prise d’eau pour aller déboucher la martelière et en arrivant je fais moudre 85 k de blé sale pour Roux Fernand
Le soir : Je vais voir Bordel Alphonse pour voir s’il peut venir soigner mon bétail les 12, 13 et 14 courant étant obligé d’aller passer une visite au C.S.R. à Valence.
Je vend un poulet de 1 100 g. (8fs) à la femme du Cacalo
A la veillée : Je fais une lettre à ma fiancée Melle Gabrielle à Laborie et je vais à Séderon pour la porter à la Poste
Recettes : 8f

Dimanche 2 septembre
Le matin : Je vais faire sécher ma paille à la grange d’Emmanuel et en arrivant je fais moudre 85 k de blé pour Roux Fernand
Le soir : Je charrie environ cent kilogs de paille sur la brouette

Lundi 3 septembre
Le matin : Je fais moudre 128 kilos de blé pour Roux Fernand et je règle les six saches que j’y ai fait moudre ces jours derniers
Le soir : Je vais chercher trois trousses de la paille que j’avais encore puis je vais à Séderon chercher un kilog de pain chez Espieu que j’y paye 1f 05 et un kilog de sel gros de chez Elie Plaindoux 40 cent
Dépenses 1 f. 45 cent.

Mardi 4 septembre
Le matin : Je fais moudre 70 k. de blé pour Louis Denis puis je vais chercher des feuilles de betteraves à la terre de Bontoux
Louis Chauvet me paye un mauvais lit en fer que j’y avais vendu 18 fs 50 et la mouture de son huile 3fs
Le soir : Mr Pous vient chercher des haricots et des carottes et il me paye tout ce qu’il me devait jusqu’à présent s’élevant à la somme de 8 fs
Recettes 29 fs 50 cent

Mercredi 5 septembre
Le matin : Je fais moudre 140 k. de blé et orge mélangé pour Henri Jean (dit Pinpin)
Le soir : J’arrache une douzaine de k. de pommes de terre early roses contre les pruniers de contre l’écluse et j’arrache la moitié de mes lentilles

Jeudi 6 septembre
Le matin : Je plante une cinquantaine de petits choux à la place où j’ai arraché des pommes de terre hier soir puis je vais chercher mes poussiers de blé avec la brouette
Le soir : J’enlève 3 brouéttées de cailloux dans mes betteraves près de la terre de la meunière
A la veillée : Je fais une lettre à Daniel Raspail 11e Dragons 2e Escadron 2e Peloton Secteur Postal 3 à Düsseldorf

Vendredi 7 septembre
Le matin : Je fais moudre 50 k de pois chiches pour Clovis Raspail
Le soir : Je sème un k. de blé (bon fermier) dans mes betteraves près du noyer
Je vend 2 douzaines d’œufs à Madame Canton à 5 fs la douzaine
Recettes 10 fs

Samedi 8 septembre
Le matin : Je sème 600 g. de blé dans mes betteraves au même endroit qu’hier soir et je fais moudre 80 k. de blé pour Alphonse Nicolas du Plan d’Eygalayes
Le soir : Je sème un kilog. de blé (bon fermier) dans la rive de l’est de l’écluse
Je vend une douzaine d’œufs au père Bontoux à 5fs la douzaine
Recettes : 5 fs

Dimanche 9 septembre
Le matin : A Séderon pour m’aller faire raser (50 cent) je prend pour 5 fs 50 chez Casimir Jarjayes dont une boite d’un k. de sucre 3 fs 80 cent. Je prend encore pour 1f 40 de saucissettes chez le nouveau boucher
Le soir : Je vais voir Bordel Adolphe qui se trouve malade. je fais moudre 123 k. de blé pour Ephrem Gay d’Urieu
Dépenses 7 f. 40 cent.

Lundi 10 septembre
Le matin : Je fais moudre 104 kilos de blé et épeautre blanche pour Jullien Rister d’Eygalayes
Le soir : Je sème un k. de blé dans la rive de l’est de l’écluse et je vend 1 k. d’haricots à égrener (1f.50) un potiron (1f.) et 2 k. de prunes reines claude 75 cent le k. à la dame de l’agent-voyer
Recettes : 4 fs

[Fin de la 11e partie]
qrcode:https://essaillon-sederon.net/lou-trepoun/lou-trepoun-de-50-a-59/lou-trepoun-59-dec-2015/L-agenda-de-l-annee-1923-Bernard-MARCEL-401

Soutenir par un don