Jean François Roux, l’ancêtre d’Eygalayes
Article mis en ligne le 13 décembre 2018
dernière modification le 28 juillet 2018

par POGGIO André, POGGIO Georges

Le héros de l’article précédent, Paul Roux, eut un de ses ancêtres qui joua un rôle important dans l’histoire politique d’Eygalayes. Il s’appelait Jean François Roux (29 janvier 1814 – 15 août 1885) et fut maire du village sous le Second Empire puis sous la IIIe République. Il fut également conseiller d’arrondissement : battu aux élections de 1865 par le notaire de Lachau Mauduech, il sera élu en 1870, puis réélu en 1874 et 1880.

Jean François Roux était bonapartiste. Même après la chute de l’Empire, les électeurs continuèrent à lui faire confiance, et ses adversaires politiques lui reconnaissaient une implantation locale incontournable.

C’est ainsi qu’après les élections municipales de 1875, il avait été élu au Conseil Municipal. Mais la loi républicaine d’alors réservait au pouvoir exécutif la nomination des Maires. Voici ce qu’en disait le Comte d’Aulan, Conseiller Général du canton de Séderon, écrivant au Préfet de la Drôme : « [François Roux] nous a toujours été hostile [mais] l’administration agirait prudemment en le maintenant à la mairie d’Eygalayes car il a une influence qu’il est plus sage d’utiliser que de...


… L'affichage complet sera en ligne 3 ans après la date de publication. Seuls les adhérents peuvent lire le texte complet dans notre revue Lou Trepoun qu'ils reçoivent par abonnement.
Cliquez ici pour adhérer et recevoir Lou Trepoun avec votre adhésion …
Vous pouvez rechercher dans notre cataloque si ce numéro est encore disponible.