accessibilité
L’Essaillon
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

Chronique des fleurs sauvages
Article mis en ligne le 1er juillet 2019
dernière modification le 21 juin 2019

par ROMAN Alain

Phlomis

Famille : labiées – Floraison : début d’été

Plante vivace haute de 40 à 60 cm, formant des touffes dans les talus herbeux des bords de routes. Elle est assez commune à Séderon. Signalons quelques belles touffes sur le bord de la route, dessous la maison Aquaviva (col de Macuègne) et en face de la distillerie du plan à Séderon. Cette plante, cueillie (avec modération) lors de la floraison, et séchée la tête en bas dans un endroit sombre et sec, sert à confectionner de beaux et durables bouquets avec ses fleurs roses.

Millepertuis perforé (ou officinal, ou commun)

Famille : hypericacées – Floraison : début d’été

Cette plante vivace de 30 à 60 cm de haut présente des fleurs jaune d’or de 2 cm environ avec des points noirs sur le bord des pétales. Les étamines sont en touffes, disposées en ombrelles paniculées. Le millepertuis doit son nom de « perforé » à son aspect criblé de trous lorsqu’on le regarde par transparence.

Cette plante est très commune, on la trouve sur le bord des...


… L'affichage complet sera en ligne 3 ans après la date de publication. Seuls les adhérents peuvent lire le texte complet dans notre revue Lou Trepoun qu'ils reçoivent par abonnement.
Cliquez ici pour adhérer et recevoir Lou Trepoun avec votre adhésion …
Vous pouvez rechercher dans notre cataloque si ce numéro est encore disponible.