accessibilité
L’Essaillon
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

La rève du vin à Séderon sous l’Ancien Régime
Article mis en ligne le 1er juillet 2019
dernière modification le 21 juin 2019

par MATHONNET Pierre

La rève du vin, taxe annuelle sur le commerce du vin, constitue à la fin de l’Ancien Régime la seule recette qui permet à la communauté de Séderon d’alléger l’imposition locale qu’elle est obligée d’établir pour équilibrer son budget.

Le texte suivant se propose d’apporter quelques informations sur cette taxe typique de la Provence d’Ancien Régime, en la situant dans la gestion des finances de la communauté, en présentant les circonstances de sa mise en place et les modalités de son prélèvement et en tirant les renseignements qu’elle apporte sur la consommation de vin à Séderon à l’époque.

La gestion des finances de la communauté

Le revenu de la rève du vin est loin de couvrir les dépenses de la communauté et chaque année le Conseil Général, assemblée des chefs de famille, décide d’une imposition locale (la taille de la communauté) qui lui permet en principe de boucler son budget, en lui apportant une ressource complémentaire.

La taille de la communauté est répartie sur chacun des propriétaires de biens fonciers sur le territoire de la...


… L'affichage complet sera en ligne 3 ans après la date de publication. Seuls les adhérents peuvent lire le texte complet dans notre revue Lou Trepoun qu'ils reçoivent par abonnement.
Cliquez ici pour adhérer et recevoir Lou Trepoun avec votre adhésion …
Vous pouvez rechercher dans notre cataloque si ce numéro est encore disponible.