L’agenda de l’année 1923 – Bernard Marcel
Article mis en ligne le 23 juillet 2018
dernière modification le 15 décembre 2019

par BERNARD Marcel

Dixième partie – du 6 au 28 août

Le jardinage occupe presque tout le temps de notre le meunier : arrosage et cueillette. Tous les 4 ou 5 jours, il nettoie la porcherie et « apaille ses cochons ». Il va même vendre la truie. Il vend aussi régulièrement sa production d’œufs, des légumes.
Il a le temps de penser à Gabrielle – mais pas de visite, juste une lettre.
Et chose exceptionnelle, il va nous parler du temps (météorologique) : on se doute que l’orage du 24 août a été particulièrement violent pour qu’il soit noté dans l’agenda ! ou simplement pour signaler la fin de la pénurie estivale d’eau. Car le moulin n’a tourné qu’une seule fois avant l’orage, lorsqu’il a mouliné 8 kilos de maïs pour nourrir son « bétail ».
Le Lilet coupe sa lavande ; petite production, les plantations sont faites sur de très petits espaces, au milieu du jardinage – mais la récolte vaut son prix : le courtier l’achète 80 centimes le kilo !

Lundi 6 août
Le matin : je vais chez Pellat Emmanuel pour y moissonner son avoine. Le père Bontoux me paye une douzaine d’œufs 4 fs et 2 k...


… L'affichage complet sera en ligne 3 ans après la date de publication. Seuls les adhérents peuvent lire le texte complet dans notre revue Lou Trepoun qu'ils reçoivent par abonnement.
Cliquez ici pour adhérer et recevoir Lou Trepoun avec votre adhésion …
Vous pouvez rechercher dans notre cataloque si ce numéro est encore disponible.