Lou Cantoun Prouvençau
Article mis en ligne le 30 juin 2020
dernière modification le 2 octobre 2020

par sandy-pascal

Voilà un texte qui ne respecte pas la concordance des temps : parler de La festo di Trepassa (la Fête des Morts) au début de l’été a quelque chose de décalé. Mais notre Trepoun est ainsi programmé : juin, décembre…

Ce n’est pas une raison pour ne pas le publier. Surtout qu’il a une histoire, il a été écrit par Eugène Simon, le père d’Henri Simon et d’Hélène Rispal, qui tous deux habitent Séderon.

Eugène Simon a écrit de nombreux articles pour le journal le Méridional, édition du Vaucluse. Ces articles étaient présentés dans une chronique mensuelle, Li letro de moun clouchié, qu’il signait Lou Campanié. Voici celui paru dans le journal du 5 novembre 1964 :

La festo di Trepassa

Li cementèri, d’aquest tèms, sèmblon de jardin, mounte se veson tòuti li coulour, e se sento tòuti li redoulençi. Se póu plus parla d’un endre de dòu e de tristesso, en estènt que lou dòu e la tristesso s’escoundon quasimen souto uno tapissarié requisto. Oublidan que...


… L'affichage complet sera en ligne 3 ans après la date de publication. Seuls les adhérents peuvent lire le texte complet dans notre revue Lou Trepoun qu'ils reçoivent par abonnement.
Cliquez ici pour adhérer et recevoir Lou Trepoun avec votre adhésion …
Vous pouvez rechercher dans notre cataloque si ce numéro est encore disponible.