Les maçons séderonnais d’Ancien Régime
Article mis en ligne le 1er juin 2018
dernière modification le 31 décembre 2019

par MATHONNET Pierre

Si les quelques lignes suivantes, consacrées au métier de maçon à Séderon sous l’Ancien Régime, ont une certaine originalité c’est principalement parce que ce métier s’approvisionne localement en matériaux de construction. Cette autarcie caractérise la plupart des activités artisanales pratiquées à Séderon à cette époque.

C’est de cette manière que des maçons séderonnais ont par exemple :

  • construit, dans la deuxième moitié du XVIIᵉ siècle, les deux chapelles latérales de l’église paroissiale de Séderon, après percement des murs de la nef d’origine,
  • aménagé en 1708, au-dessus du four à usage collectif (où le seigneur prélève son droit de cuisson du pain), un étage destiné à abriter les assemblées des chefs de famille de Séderon et fournir une salle de classe pour les enfants des écoles,
  • refait en 1712 un pont en dos-d’âne, situé à l’emplacement de l’actuel plus bas pont, pour sécuriser l’accès à Villefranche (par le chemin du Rieu) ou à Vers (par le chemin de Vinigière).

Le métier de maçon.

Un certain nombre de...


… L'affichage complet sera en ligne 3 ans après la date de publication. Seuls les adhérents peuvent lire le texte complet dans notre revue Lou Trepoun qu'ils reçoivent par abonnement.
Cliquez ici pour adhérer et recevoir Lou Trepoun avec votre adhésion …
Vous pouvez rechercher dans notre cataloque si ce numéro est encore disponible.