accessibilité
logo site
L’Essaillon
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

Un cantoun prouvençau (un coin provençal)
Article mis en ligne le 13 décembre 2018
dernière modification le 28 juillet 2018

par POGGIO André

« Je me suis procuré… quelques échantillons en vers et en prose du patois usité par le peuple dans cet arrondissement ; j’ai taché d’en avoir de chaque canton, de manière que vous en receviez de plusieurs sortes : les uns de Nyons, les autres du Buis et de Séderon ». Ainsi s’exprimait le Sous-Préfet de Nyons au début d’une lettre adressée au Préfet de Valence, en réponse à une enquête nationale destinée à recenser les langues vulgaires…

La lettre se termine par : « Je désire, Monsieur le Préfet, que ces renseignements remplissent votre objet et qu’ils vous donnent une idée d’un dialecte qui, comme vous avez souvent pû (sic) le remarquer, ne laisse pas d’avoir ses beautés ».

Elle a été écrite le 26 juin 1808. Nous étions sous le Premier Empire.

Un « patois utilisé par le peuple » ou « dialecte », lorsqu’on traduit le jargon administratif, ça s’appelle souvent une langue – mais une « lengo mespresado » ainsi que le disait Mistral. Le...


… L'affichage complet sera en ligne 3 ans après la date de publication. Seuls les adhérents peuvent lire le texte complet dans notre revue Lou Trepoun qu'ils reçoivent par abonnement.
Cliquez ici pour adhérer et recevoir Lou Trepoun avec votre adhésion …
Vous pouvez rechercher dans notre cataloque si ce numéro est encore disponible.

qrcode:https://essaillon-sederon.net/Un-cantoun-prouvencau-un-coin-provencal

Soutenir par un don