accessibilité
L’Essaillon
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

La Drôme provençale, berceau de la lignée Bernard
Article mis en ligne le 2 juillet 2019

par BERNARD Gabriel †, Ginette et Daniel

Dans la famille, nous avions souvent entendu dire que le berceau des Bernard se trouvait à Séderon. Mais ce n’est qu’à une date récente que nous avons eu la curiosité et l’opportunité d’en savoir davantage.
Le canton de Séderon, le plus méridional des 4 cantons du territoire historique des Baronnies, jouxte les trois départements de Vaucluse, des Hautes Alpes et des Alpes de Haute-Provence. Situé à 800 mètres d’altitude, à mi-chemin de deux sommets mythiques, Mont Ventoux et Montagne de Lure, Séderon actuellement est un peu un bout du monde. Le village ne compte plus que 300 habitants permanents.
Il en était autrement il y a deux siècles. À cette époque, plus de 1 000 personnes vivaient dans le village situé sur une des voies de passage entre la haute vallée de la Durance et la vallée du Rhône. Tous les services publics et les principaux corps de métiers étaient représentés. Il y avait en particulier trois maréchaux-ferrants. L’un d’eux, Louis Bernard était le père de notre arrière-arrière-grand-père Frédéric Bernard né à Séderon en 1814.

L’atelier du maréchal-ferrant a pu se trouver dans le local situé sur le côté droit de la...


… L'affichage complet sera en ligne 3 ans après la date de publication. Seuls les adhérents peuvent lire le texte complet dans notre revue Lou Trepoun qu'ils reçoivent par abonnement.
Cliquez ici pour adhérer et recevoir Lou Trepoun avec votre adhésion …
Vous pouvez rechercher dans notre cataloque si ce numéro est encore disponible.