accessibilité
L’Essaillon
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

Un cantoun prouvençau
Article mis en ligne le 28 décembre 2019
dernière modification le 30 décembre 2019

par POGGIO André

LOU CAMIN DIS ESTELLO

Il ne devait pas faire chaud sur le pont de Séderon, le samedi 5 janvier 1985, à 20 heures 30. Pourtant, il fallait pourtant le traverser si l’on voulait aller à l’église.

Mais qu’aller faire à l’église, maintenant que les fêtes de la Nativité étaient terminées  ?

C’est qu’un spectacle rare devait s’y dérouler. Les affiches l’annonçaient :

Pour la toute première fois la pastorale de Roger Pasturel [1], lou camin dis estello, allait être jouée en public. Durant les semaines suivantes, Pasturel et sa troupe de comédiens amateurs parcoururent les Baronnies, mais la création, la première mondiale, eut bien lieu à Séderon  !

Le texte de la pièce fut édité quelques années plus tard, avec en 4ᵉ de couverture ces mots explicatifs : «  Le chemin des étoiles, c’est celui parcouru par les personnages des «  pastorales  » traditionnelles pour aller à Bethléem rendre hommage à l’Enfant Jésus. S’inspirant de six noëls de Nicolas Saboly, Roger Pasturel a imaginé cette pastorale en l’inscrivant dans le territoire des Baronnies : Buis les Baronnies, Rémuzat, Sainte-Jalle, le Pas de l’Echaillon…...


… L'affichage complet sera en ligne 3 ans après la date de publication. Seuls les adhérents peuvent lire le texte complet dans notre revue Lou Trepoun qu'ils reçoivent par abonnement.
Cliquez ici pour adhérer et recevoir Lou Trepoun avec votre adhésion …
Vous pouvez rechercher dans notre cataloque si ce numéro est encore disponible.