accessibilité
L’Essaillon
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

Quand nos ancêtres allaient chez le juge ou le notaire
Article mis en ligne le 1er décembre 2017
dernière modification le 30 décembre 2019

par DETHÈS Romain

Nous continuons d’explorer la vie des habitants de Séderon et du canton en publiant des transcriptions d’actes de notaires ou de juges de paix [1]

Vente des moulins
Dans cet acte notarié [2], nous découvrons les modalités et contenu de la vente des moulins de Séderon…

Vente prix 9800 fr à M. Amic ? Marius Gleize des Omergues, par M. Pierre Antoine Augustin Jullien, de Sederon des moulins de Sederon.

à Séderon le 18 Mars 1846

L’an 1846 et le 18 Mars pardevant nous Charles Antoine Reynaud Lacroze notaire Royal à la résidence de Sederon, chef lieu de canton, arrondissement de Nyons, département de la Drôme, et en présence des témoins à la fin nommés avec nous soussignés,

a comparu Monsieur Pierre Antoine Augustin Jullien propriétaire vivant de ses revenus demeurant et domicilié à Séderon, lequel a vendu sous toutes les garanties de droit et de fait, à Monsieur Amic ? Marius Gleize notaire Royal, demeurant et domicilié aux Omergues, commune du Canton de Noyers, Basses Alpes, ici présent acceptant et acquérant,

les moulins à grains et à huile que M. Jullien possède sur le territoire de Séderon, dont un est situé lieu-dit « le plus haut...


… L'affichage complet sera en ligne 3 ans après la date de publication. Seuls les adhérents peuvent lire le texte complet dans notre revue Lou Trepoun qu'ils reçoivent par abonnement.
Cliquez ici pour adhérer et recevoir Lou Trepoun avec votre adhésion …
Vous pouvez rechercher dans notre cataloque si ce numéro est encore disponible.