accessibilité
logo site
L’Essaillon
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

La renaissance d’Alfred Bonnefoy-Debaïs
Article mis en ligne le 23 juillet 2018

par BARRAS Anne-Marie

Vers le milieu des années 1980 mon père, Jean-Baptiste Rossignol, lui-même félibre d’Aigues-Mortes, avait découvert Alfred-Bonnefoy-Debaïs en achetant dans une brocante une ancienne revue « Le Midi et le Nord », éditée en 1909. La revue contenait un poème, intitulé « Lou Gavot », qui se terminait par :

Sièu lou gavot de Séderoun – A. Bonofé Debaïs

Il était alors très vite venu m’en faire part avec la copie du poème et, dès notre séjour suivant à Séderon j’en avais parlé à M. Delhomme qui a reconnu un cousin germain de sa mère dont personne ne parlait plus à Séderon.

M. Delhomme avait alors fouillé toutes ses archives, ce qui lui avait permis d’écrire un long et bel article sur la famille Bonnefoy-Debaïs dans notre bulletin n°7 de 1988. Et de nous donner l’élan pour faire des recherches plus complètes, bien soutenus et aidés par Jean-Claude Rixte qui préparait alors une anthologie de l’écrit drômois (parue en 2 tomes). Il nous a fait parvenir de nombreuses précisions sur des prix obtenus, des médailles, des textes, dont « l’éducation d’un Félibre » écrit par son fils Octave disparu en 1916.

Un...


… L'affichage complet sera en ligne 3 ans après la date de publication. Seuls les adhérents peuvent lire le texte complet dans notre revue Lou Trepoun qu'ils reçoivent par abonnement.
Cliquez ici pour adhérer et recevoir Lou Trepoun avec votre adhésion …
Vous pouvez rechercher dans notre cataloque si ce numéro est encore disponible.

qrcode:https://essaillon-sederon.net/La-renaissance-d-Alfred-Bonnefoy-Debais

Soutenir par un don