accessibilité
L’Essaillon
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

Chronique des fleurs sauvages
Article mis en ligne le 28 décembre 2019

par ROMAN Alain

La chronique nous propose de découvrir, ou de mieux connaître, les fleurs sauvages de nos environs. Certaines sont rares, d’autres possèdent des propriétés médicinales, d’autres enfin sont simplement belles. Toutes font partie d’un patrimoine naturel qui mérite d’être respecté.

Tulipe sauvage

Famille : liliacées – Floraison : avril-mai

Plante bulbeuse de 10 à 40 cm, à tige simple. Feuilles étroites allongées, souvent au nombre de deux. La fleur est unique, d’un jaune plus ou moins lavé de rouge, et rarement ouverte entièrement. Dans notre région, c’est une plante d’altitude (jusqu’à plus de 2000 m) et on la trouve en colonies assez importantes sur les pelouses sommitales (Chamouse, Palle, Mare…)

Carline

Famille : astéracées – Floraison : juillet-septembre

Plante bisannuelle ou pluriannuelle de 5 à 10 cm de haut. Tige extrêmement courte, fleurs jaunes groupées en un très gros capitule de 10 à 15 cm de diamètre.

Par temps humide, les bractées internes se replient sur elles-mêmes, laissant apparaître les bractées moyennes et externes, d’où son nom de «  chardon baromètre  ».

Elle aime le soleil et on la trouve...


… L'affichage complet sera en ligne 3 ans après la date de publication. Seuls les adhérents peuvent lire le texte complet dans notre revue Lou Trepoun qu'ils reçoivent par abonnement.
Cliquez ici pour adhérer et recevoir Lou Trepoun avec votre adhésion …
Vous pouvez rechercher dans notre cataloque si ce numéro est encore disponible.