logo site
L’Essaillon
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

Lou Trepoun 51
1939-1940 : LES ÉLÈVES SÉDERONNAIS
ÉCRIVENT À LEUR MAITRE D’ ECOLE
Article mis en ligne le 13 décembre 2014
dernière modification le 19 décembre 2014

par DELHOMME René

Retour au sommaire du Trepoun 51

Comme prévu sur le bulletin n° 50, voici quelques passages des courriers personnalisés adressés par les Elèves de l’Ecole de Séderon à leur instituteur (mon père) alors Sous-Officier de liaison au 159e RIA Secteur Postal 247, cantonné fin 1939 - début 1940 sur les avant-postes de la ligne Maginot.

Mon Bon Cher Maître A l’occasion de cette petite carte mes Parents, Frères et Sœurs se joignent à Moi pour vous souhaiter bonne Chance en attendant de vous voir
Votre Elève Reconnaissant
Raymond Démus


Monsieur et cher Maître Je pense que vous n’êtes pas trop mal et que vous supportez assez bien le rude travail qui vous est imposé par cette triste guerre dont souffrent tant d’hommes Votre petite Mireille est toujours très gentille et votre petit garçon bien beau
Élise Espieu


Bien Cher Maître Que vous dirais-je cher Maître ? Déjà d’autres camarades vous ont sûrement raconté les rares nouvelles du Pays. Nous avons su que des avions allemands ont survolé Lyon, Marseille et même Sisteron ce qui effraie bien un peu, mais on les arrêtera bien un jour ces sales bôches !
René Guilliny et Lucienne


Bien Cher maître Je désire de tout mon coeur que vous restiez en bonne santé et qu’il en soit de même jusqu’à la fin de cette maudite guerre
Pierrette Imbert


Nous espérons, cher Maître, que vous n’êtes pas trop en danger et que votre retour s’effectuera sans blessure De tout notre coeur nous souhaitons la fin prochaine de cette maudite guerre et nous aurons alors encore le plaisir de travailler avec vous Vos Elèves
Aimée et Guy Bernard


Cher Monsieur Delhomme Je voudrais que cette guerre finisse vite et je pense souvent, si ce méchant HITLER mourrait vite tout le monde au moins se retrouverait
Andrée Espieu


Je pense que vous ne souffrez pas trop du froid et que vous n’êtes pas trop mal si ce n’est d’être séparé de votre Famille et de vos Elèves
Suzanne Michel


Nous avons recommencé l’Ecole avec une nouvelle Institutrice. J’ai vu Mme Delhomme, Mireille et le petit René. Ils sont tous en pleine forme
Alexandre Egoroff


Monsieur Delhomme Meilleurs vceux et souhaits sincères de bonne année. Je vous souhaite bonne chance et bonne santé. Il faut aussi souhaiter que l’année 1940 nous amènera la VICTOIRE et la PAIX afin que vous puissiez revenir à votre petit village de Séderon
Jeanne Bonnefoy


Je pense que vous n’êtes pas en danger et que nous aurons la joie de vous voir reprendre bientôt votre place parmi nous
Catherine Regazzoni


Pour clore cette énumération, une question personnelle : en 2011, les élèves auraient-ils les mêmes réactions envers leurs enseignants ? A vous de juger !!!

René DELHOMME

Retour au sommaire du Trepoun 51

qrcode:https://essaillon-sederon.net/1939-1940-LES-ELEVES-SEDERONNAIS-ECRIVENT-A-LEUR-MAITRE-D-ECOLE

Soutenir par un don