logo site
L’Essaillon
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

Lou Trepoun 22
Un village pas loin
Article mis en ligne le 29 septembre 2013
dernière modification le 13 décembre 2014

par Armana provençau

Le Peloux des « Quatre-Caire » à Caromb, est un brave pépé qui, de sa vie, n’a jamais mis les pieds hors de son village.

Un jour, à force d’entendre parler de Carpentras -- la ville, comme on dit -- de ses belles maisons, de ses vitrines, de son chemin de fer, l’envie lui prit d’aller jusque-là. Et le voilà en route !

Il n’était même pas à la grange de Piboule, le bon vieux, qu’il ne put résister à l’envie de fumer une pipe. Mais le vent redoublait et soufflait à « vous lever les clous des souliers ». Comment faire pour allumer une pipe ? Vous savez que le meilleur moyen est encore de se tourner du côté du vent et de se faire un abri avec les deux mains pour protéger l’allumette. Ainsi fit le Péloux.

La pipe embrasée il oublia complètement qu’il avait tourné le dos à la ville et « plan-plan » se mit en route, revenant sur ses pas sans s’en douter.

Quand il arriva vers la « Patino » : Hou ! fit-il, je suis presque arrivé. Voilà Carpentras sur la crête ! Mais il me semble qu’on me l’a rudement vanté ! Et je ne vois guère de différence avec Caromb !

Ce n’est qu’en se voyant devant sa maison qu’il comprit qu’il s’était trompé. Mais jamais il ne put s’imaginer comment cela s’était passé.

LOU CASCARELET
ARMANA PROUVENÇAU
1904

Retour au texte provençal

qrcode:https://essaillon-sederon.net/lou-trepoun/Lou-Trepoun-de-20-a-29/Lou-Trepoun-22-Jun-1997/Un-village-pas-loin

Soutenir par un don