logo site
L’Essaillon
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

Lou Trepoun 22
Un vilage pas liuen
Article mis en ligne le 29 septembre 2013
dernière modification le 13 décembre 2014

par Armana provençau

Lou Pelous di Quatre-Caire, à Caroumb, es un brave pepèi que, de sa vido vidanto, a jamai mes lou pèd foro de souri vilage.

Un jour, à força d’entèndre parla de Carpentras -- la vilo, coume dison -- de si bèus oustau, de sa carriero vitrado, de soun camin de ferre, ié prenguè l’envejo de poussa jusqu’aqui. E vague d’enrega lou camin de Mèso !

Ero pas à la granjo di Piboulo, lou bon vièi, que poudié plus se teni de faire tuba la pipa. Mai la bisa, se capitavo, boufavo à vous leva li tacho di sabato. Coume faire per atuba la pipa ? Sabès que lou meiour biais es encaro de se vira dòu coustat dòu vènt e de se faire uno sousto emé li dos man pèr apara la brouqueto... Ansin fai lou Pelous.

Lou cachimbau abra, lou tòti oublido qu’a vira lou quiéu à la vilo, e plan-plan s’adraio davans éu, revenant sus si pas sènso n’agué doutanço.

Quand arribo vers la Patino : Hòu ! fai, tè, siés tout-aro arriba.

Vaqui Carpentras sus lou serre ! Mai me sèmblo que me l’an bougramen vanta. E vese ges de diferènci emè Caroumb !

N’èi qu’en se vesènt davans soun oustau que coumprenguè que s’èro engana. Mai jamai a pouscu s’imagina coume acà s’èro passa.

LOU CASCARELET
ARMANA PROUVENÇAU
1904

Lire la traduction

qrcode:https://essaillon-sederon.net/lou-trepoun/Lou-Trepoun-de-20-a-29/Lou-Trepoun-22-Jun-1997/Un-vilage-pas-liuen

Soutenir par un don