Peintre d’enseignes
Article mis en ligne le 1er décembre 2018
dernière modification le 15 mai 2020

par ESSAILLON

Même si les portes en sont fermées depuis bien longtemps, un panneau presque complètement décoloré continue d’indiquer, à l’angle du Pont sur la façade côté Méouge :

HOTEL RESTAURANT BONNEFOY

Dans l’angle en bas à gauche, on peut apercevoir un petit détail : C. Mayen.

C’est la signature du peintre.

Constant Mayen était peintre d’enseignes.

Il a longtemps travaillé à Versailles, et venait chaque année passer ses congés à Séderon où son épouse avait des liens familiaux.

Amoureux du pays, il choisit d’y terminer sa vie professionnelle et s’installa dans la Grand-Rue. Le sort ne lui a pas permis de profiter longtemps de sa retraite, il décéda en 1963.

Reste de lui cette signature… Mais pour combien de temps encore ?