logo site
L’Essaillon
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

Le retable de l’église de Séderon
Article mis en ligne le 17 août 2014
dernière modification le 13 décembre 2014

par BARRAS Anne-Marie

Au cours de sa réunion du 30 mai 2006 le conseil municipal avait :
« Après délibération, décidé de confier le suivi de la restauration du retable à l’association l’ESSAILLON présidée par Mme BARRAS Anne-Marie, en collaboration avec Mme POMMARET, conservateur des Antiquités et Objets d’Art de la Drôme ».
J’ai scrupuleusement respecté cette directive en conservant toutefois des liens étroits
avec la municipalité. Il ne reste plus qu’à revoir l’éclairage de l’œuvre.

Nous nous sommes effectivement beaucoup occupé de ce retable, avec un grand intérêt, et vous avez pu lire dans de nombreux bulletins l’historique de l’avancement des travaux de restauration de la boiserie et de la toile ainsi que des recherches effectuées car, outre l’attribution à des auteurs, il faudrait connaître l’origine et l’époque de l’installation du retable dans l’église.
Je regrette que ces recherches n’aient pas abouti pour le moment.
Mais malgré l’absence d’attribution je ne doute pas que, vu sa qualité, ce retable sera l’objet de nombreuses visites et que, peut-être, un document d’archive nous en révèlera un jour l’origine.
J’avais eu la chance de trouver la commande, par le prieur de Séderon, d’un précédent retable livré pour les fêtes de Noël 1493 et peint sur bois de noyer par un grand peintre d’Avignon, Jean CHANGENET, bayle de la confrérie de St LUC [1].
Ce retable a disparu, probablement pendant les guerres de religion.

Le très beau retable actuel, de la seconde moitié du 17e siècle, est inscrit aux Monuments Historiques depuis août 1979.
Ayant retrouvé sa place dans l’église, c’est maintenant la mairie de Séderon qui va prendre en charge la gestion et la valorisation de ce patrimoine dont elle est propriétaire.

Nous avons satisfait à un des objectifs de notre association dont l’objet déclaré est
« D’étudier, de préserver, et de faire connaître le Patrimoine historique, naturel, et culturel de SEDERON et de sa région ».
Notre mission "officielle" est donc terminée.

Anne-Marie BARRAS


Le retable (détail d’une photo anonyme publiée en 1937)

Soutenir par un don