logo site
L’Essaillon
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

L’AGENDA 1923 de Bernard MARCEL (2)
deuxième partie : du 12 janvier au 22 février
Article mis en ligne le 13 juin 2014
dernière modification le 26 juin 2017

par BERNARD Marcel
Visites : 352 - Popularité :
21%
logo imprimer

Relire le début
Lire la suite
Dans les premiers jours de ce mois de janvier 1923, notre meunier a effectué un long
voyage jusqu’à Valence, pour une visite « orthopédique ».
Au retour, en plus des tâches quotidiennes, il a fallu tuer le cochon. Et surtout bien entretenir le canal d’arrivée d’eau, car le moulin tourne presque tous les jours en cette période.
Il produit de la farine (de blé, d’épeautre, de pois chiches…) mais aussi du cidre !
Les gens, commerçants ou voisins, avec qui le Lilet a fait affaire ou lié conversation, nous les retrouvons tous. Il n’omet aucun nom, surnom, village ou hameau d’origine. Quelle description sociologique !
Mais nous ne saurons rien du temps – y avait-il de la neige sur les chemins en ce mois
de janvier ? Un colporteur passe…
La vie s’écoule, au fil des pages et des jours…

__7__

Agenda du Lilet - 1923

  • Cliquez sur les photos pour les agrandir
  • Pour lire les transcriptions, cliquer sur le logo  i 
— Mardi 13 FÉVRIER. 

Le matin : Isidore Clier

vient m’aider pour venter

les épeautres de Julien

Célestin Pascal Camille

Coullet (dit Letton)

Je fais moudre 43 kg

d’épeautre blanche

pour Clovis Raspail

et je vends un kg de bourelette

à la femme d’Alphonse

Gabert (un franc 50 cent.)

4 kg d’épeautre à la mère

de Lucien Meffre de Lachau

à 1 F 50 le kilo 

Le soir : Nous ventons

encore l’épeautre de

Aumage Félix de La Farette

— Recettes : 9 F 

— Mercredi 14 FÉVRIER. 

Le matin : Isidore Clier

me vient de nouveau

aider pout venter les

épeautres de Mathieu Daniel

de Rosine Conil, de Gilly

Barthélémy et de Gilly

Adrien et moi je fais 

décortiquer une sache

de luzerne pour Daniel

Mathieu et j’y rafine

ses 49 kg d’épeautre

car lui aide à Isidore

pour venter les épeautres

Je fais moudre 114 kg de

blé et pois chiches

mélangés pour Clovis

Raspail 

Le soir : Nous scions

du gros bois de chêne pour

le poële avec le passe-partout

Je règle Clier Isidore les

trois dernières journées à 3F par

jour et six autres journées

à 4 F 50 par our que je lui

devais depuis le 20 novembre 1921 

— Dépenses : 54 F <br width='400' height='310' /> crédits : © Essaillon — Jeudi 1° FÉVRIER. 

Le matin : Balayage

de ma cuisine et je

débarrasse une bonbonne

qu’il y avait encore une

dizaine de litres de cidre 

Le soir : Je vends un kilo

d’épeautre (1 F 75) et un

kilo de la bourelette de

2 F 50 c le kilo à la femme

du facteur Monge

Je rentre le bois que m’

avait fendu Clier Isidore

et je le place sous la cheminée

Dans le cours de la 

journée je fais

décortiquer 45 kg

d’épeautre pour Adrien

Dumont 

— Recettes : 4 F 25 cent. 

— Vendredi 2 FÉVRIER. 

Le matin : A la prise d’eau

pour mettre un peu de la

terre sèche au barrage 

Le soir : Curage de la

porcherie et je coupe

2 fagots de roseaux

pour les appailler

Je fais décortiquer

35 kilos d’épeautre

pour Jullien garde champêtre 

A la veillée : J’écris

une lettre à ma cousine

Estelle Chauvet à Reygueville

par Yèvre-la-Ville (Loiret) <br width='400' height='308' /> crédits : © Essaillon — Samedi 3 FÉVRIER. 

Le matin : Je fais

décortiquer 24 kg d’

épeautre pour Adrien

Gilly de Pelleret-Aumage 

Le soir : Je lave 3 chemises

2 caleçons 2 serviettes et

3 tricots de dessous 

A la veillée : A Séderon

pour m’aller faire

raser (40 cent.) et apporter

pour 4 F 65 de pain

de chez Espieu et j’y

paye le dernier que 

j’y ai pris le 28 janvier. 

— Dépenses : 7 F 40 cent. 

— Dimanche 4 FÉVRIER. 

Le matin : Je lave encore

une maivaise nappe en toile

de chanvre puis Hypolytte

Signoret étant venu

m’aider, nous ventons

ses cent kilos d’

épeautre et nous la

rafinons dans le cours

de l’après-midi <br width='400' height='307' /> crédits : © Essaillon — Lundi 5 FÉVRIER. 

Le matin : Je fais décortiquer

27 kg d’épeautre pour Rosine

Conil et 16 kg pour Gilly

Barthélémy Je n’en fais qu’une

seule passe 

Le soir : Je vends le restant de

mes choux contre la terre

de Bruis Isidore, pour la

somme de 6 F le tout Nous

sommes convenus que nous

changeons pour du son

J’y vends aussi 900 grammes

de vieux journaux qu’elle

me paye 1 F 50 : ensuite Adrien

Dumont étant venu m’

aider, nous ventons et

raffinons ses 29 kilos

d’épeautre et j’en fais

encore décortiquer 41 kg

pour Félix Aumage (dit

Maille) de La Farette

Je lave une chemise et une

mauvaise sache 

— Recettes : 1 F 50 c 

— Mardi 6 FÉVRIER. 

Le matin : Je me repose au

lit jusqu’à 10 heures 

Le soir : Je prépare une

paquet contenant : un

gros saucisson et cinq

œufs que je veux expédier

demain par la Poste

Ensuite : je lave deux 

de mes draps de lit les

plus sales

Je fais décortiquer 44 kg

d’épeautre pour Coullet

(dit Letton) 

A la veillée : Je fais une 

lettre à Daniel Raspail au

9° Cuirassiers 2° Eson 4° Peloton

/à Lyon/

J’en fais encore

une à H. Cérès 55 bould des

Brotteaux et une 3° au

Médecin-chef du Centre d’

Appareillage toutes trois

pour Lyon <br width='400' height='308' /> crédits : © Essaillon — Mercredi 7 FÉVRIER. 

Le matin : A Séderon pour

porter 2 douzaines d’œufs aux

gendarmes Canton et Frégières

qui me les payent 4 F 75 cent.

la douzaine Ensuite j’

expédie le paquet (fait hier)

à Henri Cérès à Lyon 55 boul=

des Brotteaux port 2 F 95 c

y compris les 35 cent de recommandt

Puis je prends 2 kg de sucre

en poudre 3 F 10 le kg un

litre de pétrole 1 F 30 et un 

bocal en verre vide 1 F 50

le tout chez Jarjayes Casir

J’apporte encore pour 4 F

10 cent. de pain de chez Moullet 

Le soir : Je fais décortiquer

44 g d’épeautre pour Coullet

Je règle les 1500 kg de

bois de chauffage à Camille

Girard d’Eygalayes qu’il

m’avait apporté le 2 janvier

Il me le compte 6 F les 100 kg 

— Recettes : 9 F 50 c 

Dépenses : 106 F 

— Jeudi 8 FÉVRIER. 

Le matin : Je fais décortiquer

36 kg d’épeautre pour

Pascal Camille de Vers

Puis : je vais jusqu’au

Gros Noyer voir

Bordel Adolphe et j’apporte

2 fagots de genêts morts en

revenant

Le fils aîné de Signoret H.

étant venu chercher ses

cent kg d’épeautre il me

paye la mouture (25 F) 

Le soir : Je fais décortiquer

encore 28 kg d’épeautre

pour Pascal Camille et

7 kg que j’y ajoute de celle

de Pascal Poule de Séderon

Ensuite : Je prépare 3

kg de potiron rouge pour

faire des confitures avec

1500 g de sucre cristallisé

un citron et 250 grammes de dattes. 

— Recettes : 25 F <br width='400' height='309' /> crédits : © Essaillon — Vendredi 9 FÉVRIER. 

Le matin : Je retourne

le chevalet de Léon Bordel

Puis : je fais décortiquer

39 kg d’épeautre pour

Pascal Poule de Séderon 

Le soir : Je fais décortiquer

40 kg d’épeautre pour

Auguste Guilliny puis

Je vais chercher 12 kg

de son rouge au Plus

Haut Moulin en paiement

des choux que j’y ai vendus

le 5 courant 

A la veillée : A Séderon 

je porte une douzaine

d’œufs à Casimir Jarjayes

qui me les compte 4 F 50 et

j’y achète 5 kg 5 de pois

chiches du pays à 1 F le kg

une livre de dattes à 1 F 75

une orange 30 cent. et un pot

de 3 F 50 de pommade Lautier 

— Recettes : 10 F 50

Dépenses : 17 F

— Samedi 10 FÉVRIER. 

Le matin : Je fais décortiquer

40 kg d’épeautre pour

Auguste Guilliny et

je repasse les 12 kg de

son rouge que je suis été

chercher hier, sous les

meules 

Le soir : Je fais 2 kg 5

de bourelette avec les

5 kg 5 de pois chiches que

j’ai achetés hier soir

puis j’en fais encore

une quinzaine de kg 

pour Pascal Poule

de Séderon <br width='400' height='309' /> crédits : © Essaillon — Dimanche 11 FÉVRIER. 

Le matin : A Séderon pour

m’aller faire raser et

tailler les cheveux (1 F)

apporter un litre de pétrole

de chez Jarjayes (1 F 30)

et pour 4 F 10 de pain

ainsi que 2 brassadeaux

de 25 cent. la pièce de chez

Espieu 

Le soir : Je fais décortiquer

40 kg d’épeautre pour

Daniel Mathieu

— Dépenses : 6 F 90 c 

— Lundi 12 FÉVRIER. 

Le matin : Guilliny Auguste

étant venu m’aider

nous ventons ses 54 

kg d’épeautre et j’en fais

encore décortiquer 40

kg pour Daniel Mathieu 

Le soir : A Séderon pour

aller porter une douzaine

d’œufs au gendarme Mr

Canton que sa dame me

paye 4 F 50 et j’y en ai

mis aussi 6 pour Monsieur

Frégière

Je prends pour 3 F 15 c

de pain chez L. Moullet

— Recettes : 4 F 50 cent.

Dépenses : 3 F 15 cent. <br width='400' height='312' /> crédits : © Essaillon — Vendredi 12 JANVIER. Le matin : Repos jusqu’à 10 heures ; ensuite le restant de la journée Bordel Adolphe étant venu m’aider : Nous fondons la graisse de porc et nous faisons la salaison de la viande. Je fais moudre une balle de 100 kilos de pois chiches pour Elie Bouillé. Je me fais remettre un carnet de timbres à 25 cent. par le facteur (5 F). 

— Dépenses : 5 F 

— Samedi 13 JANVIER. Le matin : Nous faison 120 litres de cidre pour Pansin Fortuné. Le soir : Je fais moudre une soixantaine de kilogs de blé et épeautre mélangé pour Alphonse Jouve de Préverdian et il me paye toutes les moutures qu’il me doit jusqu’à ce jour, s’élevant à la somme totale de Treize F et moi j’y règle les 2 pourceaux que je suis été chercher le 9 courant s’élevant à a somme totale de 270 francs. 

— Recettes : 13 F

Dépenses : 270 F <br width='400' height='307' /> crédits : © Essaillon — Dimanche 14 JANVIER.

Le matin : A Séderon pour

me faire raser (50 cent.)

porter une douzaine 

d’œufs à Mr Canton

gendarme qui me les paye

5 francs la douzaine

Je prends pour 2 F 90 c

de pain chez Espieu et

un litre de pétrole

(1 F 35 c) chez Constantin 

Le soir : je vends 3 kg 500

de bourrelette à Léopold

Monard à 1 F 25 le kilo

soit 4 F 35 et je fais

moudre 63 kg de blé

pour Adrien Bonhomme

et 52 kilos pour

Plaindoux d’Eygalayes. 

— Recettes : 9 F 35 cent.

Dépenses : 4 F 95 cent. 

— Lundi 15 JANVIER.

Le matin : je fais encore

45 litres de cidre pour

Pansin qui me règle

e tout s’élevant à la

somme totale de

24 F 75 centimes dont

12 F 35 cent. de ma part 

Le soir : Je fais moudre

75 kilos de froment

pour Plaindoux

d’Eygalayes 

A la veillée : Je fais une

lettre à Vilmorin Andrieux

pour y demander 2

échantillons de déchets

de grains dont un de maïs

et l’autre de seigle. 

— Recettes : 12 F <br width='400' height='306' /> crédits : © Essaillon — Jeudi 15 FÉVRIER. 

Le matin : Je fais moudre

65 kg de blé et vesces mélangées

pour Gabert Alphonse 

Le soir : Je rafine 26 kg d’

épeautre pour Beauchamp

Casimir et 54 pour le fils

Guilliny 

— Vendredi 16 FÉVRIER. 

Le matin : Je rafine une

trentaine de kilos d’

épeautre que j’avais fait

décortiquer au printemps

dernier Ensuite :

Je fais moudre 60 kg de

blé pour Gilly Barthélémy

et je fais encore moudre

19 kg de pois chiches

pour Louis Chauvet 

Le soir : Je tamise

une quarantaine de

kilos d’épeautre

et j’en expédie un

échantillon à Joseph

Reynier au Buis que

je remets à l’autobus <br width='400' height='312' /> crédits : © Essaillon — Mardi 16 JANVIER.

Le matin : Bordel

Adolphe me vient faire

mes caillettes 

Le soir : Je fais 60 litres

de cidre pour Raspail

Clovis (c’est sa sœur Mathilde

qui m’aide à le faire) 

A la veillée : Je vais à

Séderon pour aller 

chercher un litre de

pétrole (1 F 30) chez Casimir

Jarjayes et j’y paye

les 9 kilos de sel à 40 cent.

le kilo, que j’y avais

fait prendre par Jullien

Je prends encore pour 

2 F 75 de pain chez

Espieu

Raspail Clovis me 

règle les 60 litres de cidre

9 F dont 4 F 50 de ma part. 

— Recettes : 4 F 50 cent ;

Dépenses : 7 F 65 cent. 

— Mercredi 17 JANVIER.

Le matin : J’achève de

faire moudre l’épeautre et

blé mélangé de Jouve de

Préverdian qu’il m’avait

apporté le 13 courant 

Le soir : Je fais 50 litres

de cidre pour Ephrem

Aumage de Pelleret hameau

de Sonath. il me paye ces

50 litres et les 90 que nous

lui avions fait le

6 décembre dernier s’élevant

le tout à 21 F dont 10 F

50 me revenant de ma part. 

— Recettes : 10 F 50 cent. <br width='400' height='307' /> crédits : © Essaillon — Samedi 17 FÉVRIER. 

Le matin : Je fais rafiner

47 kg d’épeautre pour Gilly

Adrien et 5 kg pour Morin

Casimir 

Le soir : J’achète 2 mètres

de toiles de chanvre à

6 F 50 le mètre et 6 mètres

à 8 francs le mètre que

je prends à Cotte marchand

ambulant et j’y vends

pour 13 F d’épeautre

travaillée pour faire

des potages

Je rafine encore 5

kg d’épeautre pour

Gilly Barthélémy et

14 kg pour Rosine Conil 

A la veillée : Je tamise

les 18 kg de bourelette

pour Louis Chauvet 

— Recettes : 13 F

Dépenses : 61 F 

— Dimanche 18 FÉVRIER. 

Le matin : A Séderon

pour m’aller faire raser

porter une douzaine

d’œufs à Mr Canton qui me

reste dû n’ayant pas eu de

monnaie et 6 à Mr Frégière

qui me ls payent avec les

6 autres qu’il me devait

mais à 4 F la douzaine

J’en remets deux douzaines

et ½ à C Jarjayes qui me

reste dû ne sachant pas le cours

j’y prends un litre de pétrole

1 F 40 une paire de lacets 40 c

et un ½ livre de dattes 75 c

Ensuite je prends pour

4 F 80 cent. de pain long

chez Louis Moullet 

— Recettes : 4 F

Dépenses : 7 F 35 cent <br width='400' height='311' /> crédits : © Essaillon — Jeudi 18 JANVIER.

Le matin : Je balaye ma

cuisine et je nettoye la

porcherie 

Le soir : Je fais moudre

25 kilos d’épeautre pour

Gilly Barthélémy

Je soutire mon 2°

vin de cidre une

trentaine de litres environ

et repasse du marc

de pomme d’où je tire

encore 20 litres de

cidre que je mets de

nouveau dans la cuve

avec 15 autres litres 

J’achète des boutons

jumelles à un colporteur

pour 2 F 75. 

— Dépenses : 2 F 75 

— Vendredi 19 JANVIER.

Le matin : Je repasse du

marc de pomme pour

en tirer une quizaine

de litres de cidre 

Le soir : Je fais décortique

40 kilos d’épeautre

pour Hypolytte Signoret 

A la veillée : Je fais une

lettre à mon camarade Cérès

55 boulevard des Brotteaux

Lyon que je ne ferai

partir que demain en

allant à Séderon <br width='400' height='306' /> crédits : © Essaillon — Lundi 19 FÉVRIER. 

Le matin : BORDEL Adolphe

Etant venu M’aider :

Nous arrangeons la

fermeture de la porte du

couchant et nous posons

2 nids pour faire pondre

les poules dans la crotte

Je fais décortiquer les

37 k. d’épeautre de Baptistin

AMOURIC 

Le soir : Nous coupons

du bois pour le poële

avec le passe-partout

de Sully

Je fais encore décortiquer

35 k. d’épeautre pour

Adrien BONHOMME 

— Mardi 20 FÉVRIER. 

Le matin : Je fais décortiquer

35 k. d’épeautre pour Adrien

BONHOMME et j’en 

rafine 32 k. pour

PASCAL Camille 

Le soir : Je rafine les

44 k. d’épeautre de

COULLET (dit Letton)

J’en rafine encore 16 k.

Pour JULLIEN Célestin

Et 25 k. pour AUMAGE 

Félix (dit Maille) 

A la veillée : Je vais

A Séderon pour aller

Chercher pour 4 fs 60 c.

De pain chez ESPIEU et

J’y règle aussi les 2 k. que

J’y ai fait prendre le

12 courant par MATHIEU

Daniel

Je fais une lettre à REYNIER

Joseph au Buis-les-Baronnies

J’achète une marmite de 4 k. 5

Chez CONSTANTIN y reste dû 

— Recettes : 

Dépenses : 7 francs <br width='400' height='308' /> crédits : © Essaillon — Samedi 20 JANVIER.

Le matin : Je fais décortiquer

40 kilos d’épeautre pour

Hypolytte Signoret

et je fends un morceau

de bois de chêne 

Le soir : A Séderon pour

porter 4 kg de carottes rouges

2 ou 3 oignons et 3 petites

têtes de choux au percepteur

et j’y laisse mon titre de

pension pour qu’il l’envoie

à la recette des Finances

Je remets 15 œufs à Monsieur

Canton gendarme qui

/me reste dû/

puis Je me fais raser chez 

Emmanuel et j’y prends 

5 bouteilles vides à 20 cent.

la pièce Ensuite je prends

un kilo de pain long

chez Moullet et j’y

paye tout celui que 

je lui devais jusqu’à 

ce jour s’élevant à

la somme totale de sept F. 

— Dépenses : 8 F 50 cent. 

— Dimanche 21 JANVIER.

Le matin : Je lave les 5

bouteilles que j’ai acheté

hier puis : je fais

décortiquer les 80

kilos d’épeautre qui

restait de Hypolyte

Signoret 

Le soir : Je fends un

morceau de bois de chêne

et A la veillée : Je fais une

lettre à M. Mathé

Directeur de la Fabrique

de Literie Moderne rue

Championnet n° 231 à

Paris (18°) pour lui

demander s’il a reçu le

mandat-poste de 295 francs

que je lui ai envoyé le 2

courant <br width='400' height='305' /> crédits : © Essaillon — Mercredi 21 FÉVRIER. 

Le matin : Je fais décortiquer

40 k. d’épeautre pour

MARTIN de Laborie (dit Tole) 

Le soir : Je fais triturer

Deux saches de graines

De lavande pour

CHANU de Voluy et

moi j’en fais une petite

pépinière de 5 raies

de 15 pas de long près

du chemin du Varaire

je fais encore triturer

4 saches de trèfle

Pour PASCAL de 

La Farette que ça m’a

rempli les appartements

de poussière

J’envoie un chèque

de 97 fs à VILMORIN

Andrieux à Paris pour

solder une commande

de 100 k. de seige et 50 k. de

petit blé 

— Dépenses : 97 fs 

— Jeudi 22 FÉVRIER. 

Le matin : Je fais

décortique un petit sac

de trèfle (dit Minette) pour

ARMAND Gabriel de Pelleret

et 30 k. d’épeautre pour

LAURENCE, de Laborie, dont

j’y en ajoute encore 10 k. de

MARTIN 

Le soir : Je fais écraser

six saches de pommes

pour ESPIEU boulanger 

A la veillée : J’écris une

lettre au Médecin-chef

du Centre d’Appareillage

à Lyon et j’y envoie le

bulletin de convenance

de ma dernière chaussure

je fais encore décortiquer

36 k. d’épeautre pour

ESPIEU boulanger <br width='400' height='306' /> crédits : © Essaillon — Lundi 22 JANVIER.

Le matin : Repos 

Le soir : A Séderon

pour aller porter la

lettre que j’ai faite hier soir

J’achète un ½ litre de bon

Rhum chez Estellon 8 F 50 c

Je prends pour 4 F30 c de

pain chez Espieu et un 

litre de pétrole avec 

4 bouchons de 5 cent. pièce chez

Constin (Constin : abréviation de Constantin que le Lilet utilise fréquemment) 

— Recettes : 

Dépenses : 14 F 30 c 

— Mardi 23 JANVIER.

Le matin : Je fais moudre

15 kg de blé pour Pascal

Marius d’Ibrieu qui me

paye a mouture (50 cent.)

puis : je cure la loge

des pourceaux 

Le soir : Je vais à

Séderon pour aller

chercher 25 kilos de

pois chiches chez Joseph

Déthès qui me les comptent

90 F les 100 kilos c’est 

Alphonse de Préverdian qui

me les apporte 

— Recettes : 50 centimes

Dépenses : 22 F 50 c

Bordel Adolphe me vient

un peu arranger ma viande <br width='400' height='308' /> crédits : © Essaillon — Mercredi 24 JANVIER.

Je fais moudre 75

kilos de blé pour

Déthès Henri (dit Noël)

et je trie les 25 kilos

de pois chiches que 

j’ai achetés hier soir

à Joseph Déthès 

— Jeudi 25 JANVIER.

Le matin : Repos 

Le soir : A Séderon pour

porter 18 œufs à Casimir

Jarjayes qui me les payent

4 F 50 la douzaine. Moi

j’y achète 14 kg de pois 

chiches à 90 cent. le

kilo Puis je prends pour

4 F 50 de pain long

chez L. Moullet et une 

douzaine de bouchons de

liège à 50 cent. pièce chez

Constin Je prends encore

8 kg de gros son rouge

en passant au plus haut 

moulin dont je reste dû 

A la veillée : Je trie 28 kg

de pois chiches sur la table

J’écris une lettre à Vilmorin

Andrieux et Cie pour leur

commander 100 kg de seigle

petit grain et 50 kg de petit blé 

— Recettes : 6 F 75

Dépenses : 17 F 70 cent. <br width='400' height='305' /> crédits : © Essaillon — Vendredi 26 JANVIER. 

Le matin : En allant à 

Séderon je rencontre

Léopod Monard qui me

paye 5 livres de lentilles à

1 F le kilo, soit 2 F 50

Je prends 5 kilos de gros

pois chiches à 1 F 50 le kg,

2 kilos de sucre cristalisé

à 3 F le kilo et une

tablette de chocolat

Menier 1 F 75 le tout

chez Casimir Jarjayes

Je me retourne avec

Clier Isidore qui vient

m’aider pour couper

et fendre du bois de chêne 

Le soir : Je fais 5 kilos

de bourelette avec les gros

pois que j’ai achetés ce matin

Je vends 6 œufs à Mr

Frégière à 4 F 50 la

douzaine soit 2 F 25 

A la veillée : Je trie 16 kg

de pois chiches 

— Recettes : 4 F 75

Dépenses : 15 F 25 cent. 

— Samedi 27 JANVIER.

Le matin : Je fais 33 kg

de bourelette de pois

chiches et je la tamise 

Le soir : Je fais moudre

20 kilos de blé pour

Casimir Payan <br width='400' height='310' /> crédits : © Essaillon — Dimanche 28 JANVIER.

Le matin : Je fais moudre

50 kg de pois chiches

pour Amouric Baptistin

puis : A Séderon pour m’

aller faite raser (40 cent.)

et apporter un litre de

pétrole de chez C. Jarjayes

(1 F 30 cent.) et pour 2 F

40 cent. de pain de chez

Espieu 

Le soir : Je fais encore moudre

50 kg de pois chiches pour

le même que ce matin

qui me paye la mouture

(4 F) Plaindoux d’Eygalayes

me paye aussi la mouture

de 125 kg de blé (5 F). 

— Recettes : 9 F

Dépenses : 1 F 70 cent. 

— Lundi 29 JANVIER.

Le matin : Je balaye ma

cuisine puis je lave

25 bouteilles et à midi

je vais à l’autobus du

Buis pour recevoir

mes 4 colis de literie que

j’avais commandés le 2 courant L’autobus

me prend 4 F 50 cent pour

les 4 colis du transport

à partir du Buis ici 

Le soir : Je fais une

vingtaine de kilos de

bourelette pour Ravoux

de Mévouillon et je la tamise

Lombard Paul me vient

faire cavalet pour

couper le bois. 

— Dépenses : 4 F 50 c <br width='400' height='308' /> crédits : © Essaillon — Mardi 30 JANVIER.

Le matin : Je remplis une

dizaine de bouteilles de

cidre et dans 6 j’y mets

un verre à liqueur de rum

dans chaque et de l’eau de

vie dans les autres 4 

Le soir : Lombard étant

venu m’aider : nous

coupons du bois

de chêne pour le poële

avec le passe-partout

de Bernard Sully. 

— Mercredi 31 JANVIER.

Le matin : A Séderon pour

porter 3 livres d’haricots à

Monsieur Pons (le percepteur)

Il me paye mon dernier

trimestre de pension échu

le 20 courant soit 389 F 50

et moi j’y paye mes impôts

s’élevant de 62 F 60 cent.

Puis je porte une douzaine

d’œufs à Mr Canton gendarme

et il me les règlent avec ceux 

que j’avais portés dernièrement

s’élevant à 10 F 50 e tout

Ensuite : je prends pour

3 F 75 cent. de pain 

chez Louis Moullet 

Le soir : Je fais moudre

52 kg de blé et épeautre

blanche pour Aumage

Ephrem de Pelleret Sonath

et je cure la porcherie. 

— Recettes : 400 F

Dépenses : 66 F 35 <br width='400' height='310' /> crédits : © Essaillon

Lire la suite

Retour au sommaire du Trepoun 51


Forum
Répondre à cet article

Recherche multi-critères

Catégorie

Auteur

Publication

Année de Publication


Aucun article trouvé pour cette recherche
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.13