logo site
L’Essaillon
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

Lou Trepoun 31
Avertissement
Article mis en ligne le 3 octobre 2013
dernière modification le 13 décembre 2014

par BARRAS Anne-Marie

Le texte de la conférence de Monsieur Ricard qui occupe la totalité de ce numéro de décembre 2001 aurait dû être un supplément au bulletin numéro 26 de juin 1999, dernier numéro imprimé à Marseille.

La mise en place de l’impression des bulletins à Séderon, sur notre matériel, a perturbé nos projets de numéros supplémentaires.

D’autre part le numéro de décembre que nous avions prévu ayant pris du retard, nous avons pensé que pour Noël, il ne vous serait pas désagréable de retrouver Giono et peut-être, si vous l’aviez visitée, de vous souvenir de l’exposition qui lui était consacrée.

Nous vous rappelons que cette conférence a eu lieu le 25 juillet 1998 en ouverture de l’exposition sur GIONO, organisée avec la bibliothèque municipale de Séderon.

Le conférencier Monsieur Georges Ricard, Docteur ès Lettres, vit une grande partie de l’année aux Omergues, au cœur même de cette terre que Giono appelle le « Haut Pays ».

Avant d’aborder le sujet de sa conférence, Georges Ricard avait rendu hommage à Madame Elise Giono, épouse de Jean Giono, qui venait de nous quitter, dans sa cent-deuxième année.

À un public heureux de retrouver dans les phrases de Giono quantité d’expressions ou de tournures bien connues en provençal, Georges Ricard avait su montrer que Giono transcende le régionalisme pour rejoindre la langue universelle de l’écrivain.

Georges Ricard est également l’auteur de plusieurs ouvrages et articles, aux sujets variés, ainsi que des traductions commentées d’œuvres en provençal. Il donne ainsi l’exemple que nous devrions tous suivre d’une retraite active, intelligente et féconde, aux intérêts intellectuels toujours en éveil.

L’exposition, proposée par la Médiathèque de Valence, a été réalisée par la société Elzevir en 1995 à l’occasion du centenaire de la naissance de l’écrivain décédé en 1970 à Manosque.

Composée de 12 panneaux elle retraçait la vie de l’écrivain au travers d’extraits de ses œuvres, de photos, peintures et dessins.

Un important accompagnement audiovisuel et bibliographique complétait l’exposition avec une vidéo d’une heure sur « Le mystère Giono » et une trentaine d’ouvrages de l’écrivain couvrant l’ensemble de son œuvre.

qrcode:https://essaillon-sederon.net/lou-trepoun/lou-trepoun-de-30-a-39/Lou-Trepoun-31-Dec-2001/Avertissement

Soutenir par un don