logo site
L’Essaillon
« Entre la Tourre et lou Crapoun,
Ia moun païs, qu’ei Sederoun »
Alfred Bonnefoy-Debaïs

Etudier, préserver et faire connaître le Patrimoine Historique, Naturel et Culturel de Séderon et de sa Région

Lou Trepoun 25
Les Alpes de Lumière
Article mis en ligne le 30 septembre 2013
dernière modification le 31 décembre 2016

par ROGER Jean

Notre association est adhérente à « Alpes de Lumière ». Elle a donc participé à l’Assemblée Générale de Alpes de Lumière qui s’est déroulée le 01/08/98 à Sault, avec la présence de la présidente Mme Barras.

Pour les membres présents à notre Assemblée Générale, il convient de rappeler ce qu’est « Alpes de Lumières », installée désormais au prieuré de Notre Dame de Salagon à Mane (04) près de Forcalquier.

1 - Le mouvement Alpes de Lumière a été créé en 1953, à l’initiative d’un groupe rassemblé par Pierre Martel et les frères Barruol. C’est sous la forme associative que « Alpes de Lumière » est née. Il s’agissait de mettre en valeur la Haute Provence à partir de ses richesses naturelles et historiques. L’association fut agréée au niveau national comme association d’éducation populaire et d’intérêt général.

Ses principales activités furent un inventaire systématique des richesses de la région avec la constitution d’une solide documentation. Des journées de formation et de découverte du pays, des stages et chantiers de volontaires pour la restauration de monuments ou de villages en ruine, furent mises sur pied. Expériences pédagogiques, expositions, conférences, centres d’accueil, sentiers balisés, bref la survie des villages et de la personnalité du pays et des ses habitants constituent un des buts de l’association.

Une revue régionale est éditée et en est à son 127ème numéro : « Les gorges de la Nesque » (l’an dernier « Les Baronnies au Moyen-Âge ») ; de plus un bulletin de liaison entre ses adhérents (Pays et patrimoine) est diffusé à quatre exemplaire par an.

2 - Notre Dame de Salagon : Conservatoire ethnologique.

Très vite l’association, dont le siège était à St Michel de l’Observatoire (04), s’est trouvée à l’étroit pour loger ses collections et diffuser la revue.

C’est pourquoi en 1981, la commune de Mane, avec l’aide du département des Alpes de Haute Provence, de la Région et de la DATAR, achetait le prieuré roman de Notre Dame de Salagon avec les terres qui l’entourent. La gestion en fut confiée à l’association « Alpes de Lumière » afin d’établir un Conservatoire du patrimoine ethnologique de la Haute Provence.

A titre indicatif pour la présente année, à côté des sorties, des conférences, du cinéma en plein air et des concerts, une exposition est présentée « Espèces de Courges » du 4 juillet 98 au 15 septembre 99 avec une « fête des Courges » le 18 octobre 98.

Une exposition permanente sur la lavande et les plantes aromatiques se tient à Notre Dame de Salagon.

Trois jardins ont été réalisés :

  1. le jardin des senteurs (présentation des groupes botaniques),
  2. le jardin des simples : flore utile de base de la société traditionnelle bas-alpine,
  3. le jardin médiéval, au tracé rigoureux, raconte en 300 plantes l’usage de ces jardins au Moyen-Âge (condiments, aromates, légumes et herbes, plantes médicinales, herbes magiques...)

Enfin une bibliothèque importante est à la disposition du public.

C’est pourquoi nous encourageons vivement les membres de « l’Essaillon » et leurs amis à se rendre à Notre Dame de Salagon pour voir ce qui a été réalisé par une association amie et qui oeuvre comme nous au maintien et au développement des richesses culturelles de notre « Haute Provence ».

J. ROGER

Soutenir par un don